Comment soigner les petits maux de l’été ?

Rien de plus désagréable n’est-ce pas que d’avoir à supporter les petits bobos estivaux ? Ne laissez surtout pas ces maux légers et bénins gâcher vos vacances et essayez ces remèdes naturels.

Le mal du transport

Citadine jusqu’au bout des ongles, j’ai un grand problème avec le transport. Avion, train, voiture ou bateau, peu importe le moyen de locomotion, si je ne prends pas les précautions nécessaires, mon voyage se transforme vite en cauchemar. Malheureusement, il n’y a pas vraiment de remède miracle pour faire passer les désagréments du mal de transport. Pour cause, lorsque la cinétose se déclare, notamment les séries de vomissements, il n’y a plus rien à faire.

Dans ce cas-là, le comportement à adopter est de stopper la voiture. Il faut sortir prendre l’air jusqu’à ce que les troubles et les malaises se dissipent. C’est toutefois impossible en avion, où quand on prend les transports en commun. Et pour éviter ces désagréments, la meilleure chose à faire est la prévention. Ainsi, je ne voyage jamais le ventre vide par exemple. Sinon, avant le départ je croque un petit morceau de gingembre. C’est un véritable anti nauséeux naturel. Mieux prévenir que guérir !

Les coups de soleil

Seulement quelques mois de l’année pour profiter du soleil. Rien de surprenant si on en abuse, surtout pendant les séances de bronzage au bord des mers. Résultats : à cause d’une exposition prolongée aux ultra-violets, l’on attrape un vilain coup de soleil. Et cela même si l’on a tartiné méticuleusement son corps de protection solaire. Personnellement, je déteste les coups de soleil, car en dehors d’être douloureux et de causer des démangeaisons, c’est aussi très inesthétique.

Dès les premiers symptômes, à savoir une peau anormalement rouge et irritée, il faut sans plus attendre soulager l’épiderme. Pour ce faire, j’arrose la zone d’eau froide et j’y applique par la suite des rondelles de tomates fraiches. En alternative, l’on peut également utiliser des sachets de thé trompés dans de l’eau glacée. Quand les irritations commencent à se calmer, je prépare un petit mélange de miel et d’aloès vera pour une application externe. L’idéal serait d’utiliser la plante, mais à défaut, un gel vendu en boutique bio fera très bien l’affaire.

Soigner une piqûre d’insecte

Les piqûres d’insectes

En gambadant dans la nature, l’on n’est pas à l’abri d’une attaque d’insectes. Et malencontreusement, personne n’y échappe. Mais très bonne nouvelle, il y a de nombreux remèdes de grand-mère pour soigner naturellement ces petits bobos. L’astuce est d’agir très rapidement. Ainsi, si vous avez fait de mauvaises rencontres avec des abeilles ou des guêpes, ayez immédiatement le réflexe de retirer le dard, pour empêcher la diffusion du venin dans le corps.

Pour réussir cette opération, je gratte délicatement la partie piquée avec mon ongle, puis j’appuie la zone à l’aide de mes pouces pour faire ressortir le dard que j’ôte à l’aide d’une pince à épiler. Ensuite, je lave à grande eau la plaie et pendant une demi-heure, je la couvre de glaçons enveloppés dans du linge propre pour calmer les douleurs. Ne pas oublier d’enduire la peau d’une légère huile d’amande douce, car le froid peut brûler la peau.

Écrit par Juliette le dans Les conseils santé

Envie de partager ?

Envie de commenter ?

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : vjnh5pn84n