Que savez-vous de l’hypertension artérielle ?

mesurer la tension artérielle

Aujourd’hui, je vais aborder un sujet qui me tient particulièrement à cœur à savoir l’hypertension artérielle. De nombreuses personnes vivent en effet quotidiennement avec cette maladie sans le savoir. Et pourtant, sans une prise en charge et un suivi régulier, les conséquences peuvent être très graves.

Quand parle-t-on d’hypertension artérielle ?

Selon les dernières statistiques publiées par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale, près de 14 millions de Français souffriraient aujourd’hui de HTA ou tension artérielle haute. Et malheureusement, sur 10 personnes touchées, 5 ont été diagnostiquées, mais 2 seulement suivent un traitement. Beaucoup ignorent alors qu’elles sont hypertendues.

C’était par exemple le cas d’une de mes proches. Des suites d’un accident vasculaire cérébral causé par une hypertension artérielle, cette amie est dorénavant entièrement dépendante à vie. Elle ne peut plus accomplir les gestes du quotidien sans l’assistance et l’aide d’une autre personne. Une situation particulièrement triste et désespérante lorsque l’on sait que cet AVC aurait pu être tout à fait évité.

Depuis, chaque fois que je me rends chez mon médecin, je veille à ce qu’il me prenne systématiquement ma tension. Et jusqu’ici je peux m’estimer heureuse puisque je suis toujours dans la norme. Mais quand faut-il s’en inquiéter ? À titre de rappel, pour ceux qui l’ignorent encore, la pression artérielle est exprimée par deux chiffres que sont la systolique et la diastolique. La tension est ainsi normale lorsque la systolique est inférieure à 140 mmHg et la diastolique en dessous de 90 mmHg. Légère, modérée ou sévère, on peut parler d’hypertension lorsque les chiffres obtenus d’un tensiomètre manuel ou d’un manomètre électronique dépassent ces seuils.

Les symptômes et les causes de HTA

Prudence est de mise toutefois. En effet, avant de confirmer une HTA, le principal concerné doit se faire contrôler au minimum trois fois chez son médecin traitant ou chez un cardiologue, sur une période de 3 à 6 mois. Et le grand problème avec cette pathologie insidieuse est qu’elle est silencieuse. Dans la majorité des cas, elle évolue sournoisement sans aucune manifestation. Néanmoins, dès que vous êtes en face de manière répétitive d’un ou plusieurs de ces symptômes, je vous conseille de prendre sans plus attendre rendez-vous chez votre docteur.

tension artérielle

Vous devez consulter lorsque : vous souffrez d’une migraine dans la région de la nuque, particulièrement le matin. Des acouphènes et des sifflements répétitifs dans les oreilles sont également les lignes d’alerte d’une hypertension. Mais aussi des vertiges, des essoufflements après des efforts, des palpitations, ou encore des saignements du nez. Nombreuses peuvent être les causes de la HTA comme l’hérédité, l’obésité ou le surpoids, la sédentarité et le manque d’activité physique, le stress, le tabagisme…

Enfin, dans certains cas, l’hypertension artérielle est le symptôme d’une maladie plus grave pour ne citer que l’insuffisance rénale ou le diabète de types 1 et 2. Fort heureusement, décelée à temps, il est tout à fait possible de bien vivre en étant hypertendu, en respectant toutefois une bonne hygiène de vie et une alimentation saine. Quoi qu’il en soit, une fois le diagnostic confirmé, la prise en charge doit être immédiate, car sans traitement une pression artérielle haute peut avoir des conséquences néfastes sur le cœur et sur les reins.

Écrit par Juliette le dans Les conseils santé

Envie de partager ?

Envie de commenter ?

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : zdb6tgkkh5