3 exemples de plantes qui soignent

queues de cerises

L’engouement pour l’environnement, pour les produits biologiques, l’intérêt pour la nourriture saine nous conduisent progressivement vers les méthodes douces et naturelles pour bien vivre et se soigner sans utilisation de produits chimiques.

De cette manière, de plus en plus de personnes optent pour la phytothérapie pour atteindre un niveau de bien-être satisfaisant.

Les queues de cerises

Les queues de cerises ou encore pédoncules de cerises sont utilisées depuis longtemps afin d’optimiser l’élimination rénale. Ce remède fait partie des plus simples à trouver, car il s’agit tout bonnement de garder les queues de cerises et de les faire sécher une fois que vous aurez cueilli des cerises.

Ces queues de cerises sont considérées comme étant diurétiques et ont d’importants bienfaits sur l’organisme. Elles améliorent par exemple la filtration du sang afin d’éliminer toutes les impuretés et l’excès d’eau. Dans tous les cas, ce sont aussi d’excellents moyens pour augmenter l’activité des reins ainsi que les flux urinaires.

Le corossol

On dit que les plantes et la santé constituent un duo gagnant. Et c’est tout à fait justifié lorsqu’on connait les bienfaits de certains fruits comme le corossol. On effet, on lui confère depuis longtemps des vertus médicinales. Ce fruit tropical favorise par exemple le sommeil, aide dans la lutte contre les maladies parasitaires, calme les troubles du cœur et régule ceux de l’érection. Les feuilles sont également utilisées pour le bain des nourrissons, car elles ont des effets apaisants. Mais ce n’est pas tout, car elles sont aussi antispasmodiques, stomachiques et calment les coups de soleil quand on les applique en cataplasmes. Et même si les rumeurs enflent beaucoup à ce sujet, il n’y a encore à ce jour aucune preuve scientifique sur l’action contre le cancer du corossol.

Le gingembre

gingembre

Outre son utilité dans la cuisine, le gingembre a aussi une place importante dans la boite à pharmacie. On pense souvent qu’il a un effet aphrodisiaque, mais en réalité, il agit comme tonique. Depuis toujours, il a donc été utilisé comme tonifiant, analgésique contre les douleurs des articulations et des muscles et comme stimulant du système immunitaire dans la médecine traditionnelle.

Cette plante vivace aide aussi à une bonne digestion. Elle lutte par exemple contre le mal des transports et apaise également les nausées pendant la grossesse. Aujourd’hui, le gingembre est toujours utilisé par la médecine asiatique pour lutter contre l’asthme, les problèmes de circulation et les troubles menstruels grâce à ces propriétés antitussives, antihémorragiques et expectorantes.

Voir aussi ces dossiers sur la nutrition !

Écrit par Juliette le dans Les conseils santé

Envie de partager ?

Envie de commenter ?

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : s8dy9kwqju