Un électrocardiogramme ou ECG : à quoi ça sert ? Comment est-il fait ?

 ECG ou électrocardiogramme

Quels que soient les motifs d’une consultation chez un cardiologue, aucun diagnostic n’est possible sans passer par l’électrocardiogramme ou ECG. Mais en quoi consiste réellement cet examen ?

Qu’est-ce qu’un ECG ?

Complètement inoffensif et indolore, un ECG ou électrocardiogramme est surtout demandé par les cardiologues. Essentiel et majeur en cardiologie cet examen est très souvent prescrit en complément d’autres analyses médicales. Par l’intermédiaire de tracés électriques enregistrés lors des contractions du coeur, l’objectif de l’ECG est d’analyser le fonctionnement de cet organe. De plus, l’électrocardiogramme mesure également la taille des muscles cardiaques et décèle ainsi l’hypertrophie ou l’atrophie.

Imprimés sur une feuille de papier millimétré, les résultats se présentent toujours sous forme de lignes composées de creux et de pics. Le ou les diagnostics du cardiologue se baseront alors sur l’interprétation des variations de ces deux éléments. Et c’est de cette manière que les anomalies et les irrégularités cardiaques sont décelées. À titre d’exemple, seul cet examen permettra de dépister l’infarctus du myocarde qui, rappelons le, est une pathologie cardiaque grave, puisqu’elle peut entraîner la mort, tout comme la péricardite, la tachycardie et la bradycardie.

D’ailleurs, que votre cœur soit en bonne santé ou non, un électrocardiogramme est systématique dès qu’il est question d’essoufflement, de douleurs dans la poitrine, de troubles du rythme cardiaque, ou de malaises. L’ECG est généralement préconisé aussi dans la surveillance de certaines maladies chroniques pouvant avoir des effets négatifs sur le cœur comme le diabète et l’hypertension artérielle. Sinon, il se peut également que cet examen entre dans le cadre d’un bilan de santé ou d’un bilan préopératoire.

Comment se déroule l’examen ?

Même pour des personnes en bonne santé qui ne souffrent d’aucune pathologie cardiaque, l’électrocardiogramme peut être aussi recommandé à titre préventif. Selon le cas, cet examen peut se faire lors d’une consultation chez un cardiologue de ville ou de secteur hospitalier. Aucune préparation particulière n’est demandée, excepté pour les hommes avec une forte pilosité à la poitrine. Néanmoins, pour les personnes qui suivent un traitement médical, il est tout de même important de le signaler au cardiologue. En effet, certains médicaments peuvent tout simplement fausser les résultats.

coeur

On distingue trois types d’ECG. Le premier et le plus communément pratiqué est l’électrocardiogramme au repos. Comment ça marche ? L’ECG se fait en position allongée sur le dos sur une table d’examen ou sur un lit. Torse nu, la personne ne doit porter ni montre, ni bijoux. Dix électrodes sont placées sur des zones très précises du corps. Plus précisément six sur le thorax, deux sur les bras et les deux derniers sur les jambes. Ces bornes sont directement connectées à l’électrocardiographe, l’appareil qui enregistre les activités électriques du cœur. Un ECG au repos dure de manière générale une dizaine de minutes. Pendant ce laps de temps, on conseille fortement au patient de rester immobile et de ne pas parler.

Sinon, dans certains cas, un ECG d’effort peut être aussi nécessaire. Comme son nom l’indique, l’examen se fait pendant que la personne exécute des exercices physiques soutenus.

Enfin, on parle d’holter ou électrocardiogramme ambulatoire lorsque l’observation du rythme cardiaque s’étale sur plus de vingt-quatre heures.

Écrit par Juliette le dans Les conseils santé

Envie de partager ?

Envie de commenter ?

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : 9vwiw7sgvk